De CDO au CODE : pourquoi et comment j’ai appris à programmer

De CDO au CODE : pourquoi et comment j’ai appris à programmer

Share on Facebook2Share on Google+0Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn16Email this to someonePrint this page

Partie 1 : pourquoi, comment ?

Résumé :
Apprendre à programmer est-il utile ou nécessaire pour avoir une bonne compréhension de l'univers numérique ?
Moi-même experte de marketing et de stratégie numériques, je ne pensais pas avoir besoin de me former à la programmation pour mieux maîtriser cet univers. Les raisons qui m'ont incitée à le faire étaient d'un autre ordre. Pourtant, si j'avais su quels bénéfices cela m'apporterait, je l'aurais fait beaucoup plus tôt ! A quelques conditions néanmoins...
Voici mon retour d'expérience.

 

  1. Pourquoi ai-je souhaité me former à la programmation ?

 

En tant que praticienne professionnelle du numérique depuis plus de 15 ans, toujours curieuse et "auto-apprenante", je m'étais déjà formée un peu au html il y a de très lointaines années, mais depuis, je n'avais plus mis les doigts dans le code : je n'en ressentais pas vraiment le besoin.

Après 4 ans en tant que Chief Digital Officer d'un groupe international de communication, j'avais identifié un décalage énorme entre les multiples opportunités du numérique et l'éducation des jeunes, scolaire ou para-scolaire. J'ai donc souhaité créer un programme d'initiation au numérique pour les ados (Teen-Code), qui créerait un "pont" entre ces 2 univers, en initiant les ados à la création de projet numérique sous ses différentes coutures, en partant de leurs usages propres (mobile, jeux vidéos...) avec une approche inspirée de celle des professionnels.

Rapidement, l'initiation à la programmation m'est apparue comme devant être au coeur de ce projet, car c'est la meilleure manière de mettre les mains "dans le cambouis", de passer en coulisses pour comprendre ce qui s'y passe, et de rendre les jeunes acteurs de leurs projets plutôt que simples consommateurs.

C'est donc mue par la volonté de monter ce projet que je me suis remise en position d'étudiante et que j'ai voulu faire une formation de développeur junior : pas tellement pour maîtriser des langages informatiques que pour me mettre moi-même en posture d'apprenante et voir à quelle pédagogie j'allais être soumise, comment on enseignait la programmation, etc.

Ma motivation de départ était donc liée à l'objectif de réalisation de mon projet, et davantage focalisée sur la pédagogie que sur le contenu lui-même.

 

  1. Comment je m'y suis prise ?

 

J'ai d'abord cherché une formation structurée, qui me prendrait "par la main" et m'emmènerait de zéro vers un objectif précis, car étant novice en la matière, la pléthore de tutoriels gratuits ou pas en ligne ne me semblaient pas être la meilleure manière de s'initier efficacement, et je voulais surtout tester la pédagogie de toutes ces nouvelles formations courtes qui ciblent justement les adultes qui ne se destinaient pas nécessairement au métier de développeur au départ.

 

Mes autres critères étaient les suivants :

- Compatibilité avec un emploi (je ne pouvais pas me rendre disponible pour une formation présentielle, travaillant de jour.

- Accessibilité : formation courte, pour débutants, pour avoir une initiation large à plusieurs langages, sans objectif d'approfondissement au départ ; avec un tarif idoine.

- Idéalement en ligne donc, avec une dimension "à la demande" pour me permettre de m'organiser à mon rythme le soir et les week-ends, mais avec un accompagnement, un "support"

- Certifications : peu importantes, ce n'était pas ce que je recherchais

 

Pour être tout à fait honnête, je n'ai pas passé des semaines à chercher non plus, j'ai assez vite opté pour une formation Simplonline de 6 mois construite autour d'un coeur de cours Open Classrooms, qui me semblait répondre à toutes mes contraintes ... et je m'y suis mise !

Aujourd'hui, le sujet étant à la mode, je suppose que les formations similaires se sont multipliées et qu'il doit y avoir un certain choix, plus large en tout cas que quand je m'y suis mise moi-même.

 

 

  1. Comment ça s'est passé ?

 

J'ai relaté les différentes étapes de mon apprentissage en une douzaine d'articles sur un blog créé pour l'occasion, Mom's Learning to Code, fermé depuis. Les articles ont été rapatriés sur mon blog personnel, Butter-Cake, et disponibles pour qui ça intéresse (en anglais). Vers la fin du programme, j'ai un peu lâché l'affaire car j'avais atteint mon objectif personnel et commençais à monter mon propre projet. S'il n'y a qu'un article à lire pour en tirer les enseignements directs, ce serait celui-là : Learning to code, the 100-day milestone.

Les points-clés que j'avais notés sont les suivants :

 

- Apprendre la programmation n'est pas facile : passée la première période d'excitation et de démarrage par HTML/CSS (qui ne sont pas "vraiment" des langages de programmation, même si html5 tend à le devenir), il faut s'accrocher, passer des heures voire des jours pour trouver une micro-solution à un micro-problème, débugger débugger débugger ... bref, ce n'est pas une simple promenade de santé. Non pas que ce soit étonnant, mais ça remet un peu les idées en place par rapport à tous ceux qui auraient tendance à en faire presque un nouvel objet de consommation courante.

 

- Apprendre la programmation est physiquement éprouvant : on n'en parle jamais, mais passer encore plus d'heures derrière son ordi est épuisant ! Mal aux yeux, mal au dos, mal au poignet ...

 

- Les cours proposés dans le cursus ne m'ont pas suffi : j'ai dû explorer beaucoup par moi-même pour trouver des cours / tutos complémentaires sur un même sujet, et c'est ainsi que certaines choses se sont peu à peu clarifiées pour moi ... car la pédagogie varie entre les uns et les autres, et parfois ce n'est qu'en creusant un sujet sous différents angles qu'on finit par trouver la pédagogie adaptée pour soi et par comprendre les différents tenants et aboutissants du sujet ! Répétition et complémentarité d'enseignements m'ont semblé nécessaires pour peu à peu me sentir confortable avec certains concepts.

 

- L'objectif de ces formations est... de vous former à devenir développeur professionnel : vous allez vous demander si je suis simple d'esprit, mais non 🙂 ! Ce que je veux signifier par là, c'est que si votre objectif est d'apprendre la programmation dans un autre but, ne serait-ce que par culture générale ... ce n'est pas forcément la meilleure pédagogie et ce ne sont pas forcément ces cursus-là qui sont le mieux adaptés. Mais ça, je ne pouvais le découvrir qu'en le faisant, et c'est mon point de vue personnel. Pourquoi ? Parce qu'une pédagogie, un programme de contenus, sont construits en fonction du but à atteindre. Il y a tout un tas de sujets dont j'aurais pu me passer (faire à la fois du Javascript, du jQuery et de l'Angular.js en 3/4 semaines !) et qui n'ont fait que m'embrouiller l'esprit, quant à côté de cela, des concepts de base de programmation n'étaient pas clairement expliqués et que j'ai ramé pour dissocier ce qui était propre au langage de ce qui était des principes de programmation relativement généraux...

 

En synthèse : je n'imaginais pas que j'apprendrais à la fois autant de choses et aussi peu de choses en quelques mois.
Autant, parce que c'est tout un univers qui s'est ouvert à moi, avec des sujets qui m'intéressaient et d'autres moins, mais où j'entrevoyais désormais des tas de pistes différentes et singulières à explorer quand auparavant je voyais un ensemble de choses floues et indissociées les unes des autres. Et surtout, j'ai appris, autant par motivation que par insatisfaction, à savoir m'y débrouiller seule, et donc à pouvoir construire mes propres parcours de formation si je voulais aller plus loin sur certains sujets, quand au départ je n'aurais pas su comment m'y prendre.

Aussi peu, parce que ce n'est pas en 6 mois que vous maîtriserez la programmation, ce ne sera que le début du parcours bien évidemment !

 

--

Fin de la partie 1. Partie 2 à lire dans l'article suivant :

  1. Quels ont été les résultats obtenus ? Ai-je atteint mon objectif de départ ?
  2. Retour d'expérience global : faut-il apprendre à programmer ?

 

Share on Facebook2Share on Google+0Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn16Email this to someonePrint this page
Suivre Youmna Ovazza:

Fondatrice, Executive-Code

Experte en stratégie et transformation numériques. Créatrice de Teen-Code et d'un cours de création d'applications mobiles pour débutants sous Android avec App Inventor. Auteur de l'ebook "Comment construire une stratégie digitale ?" et du blog Butter-Cake.

Laissez un commentaire

quatre + treize =

*