De CDO au CODE : pourquoi et comment j’ai appris à programmer – partie 2/2

De CDO au CODE : pourquoi et comment j’ai appris à programmer – partie 2/2

Share on Facebook0Share on Google+0Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn3Email this to someonePrint this page

Partie 2 : résultats, retour d'expérience

 
Résumé :
Apprendre à programmer est-il utile ou nécessaire pour avoir une bonne compréhension de l'univers numérique ?
Moi-même experte de marketing et de stratégie numériques, je ne pensais pas avoir besoin de me former à la programmation pour mieux maîtriser cet univers. Les raisons qui m'ont incitée à le faire étaient d'un autre ordre. Pourtant, si j'avais su quels bénéfices cela m'apporterait, je l'aurais fait beaucoup plus tôt ! A quelques conditions néanmoins...
Voici mon retour d'expérience.

 

La partie 1 de cet article a détaillé les points suivants :
  1. Pourquoi ai-je souhaité me former à la programmation ?
  2. Comment je m'y suis prise ?
  3. Comment ça s'est passé ?
Ci-dessous la partie 2 : résultats obtenus, retour d'expérience global.

 

 

  1. Quels ont été les résultats obtenus ? Ai-je atteint mon objectif de départ ?

 

Oui, j'ai atteint mon objectif de départ, mais pas d'une manière directe, et c'est tout l'intérêt du parcours 🙂

 

L'objectif a été atteint et dépassé : j'ai d'abord créé Teen-Code, qui fête maintenant plusieurs mois d'existence et qui est en train de construire son bout de chemin vers la vision que j'en avais depuis le départ et que je souhaite atteindre.

J'ai récemment créé Executive-Code, qui utilise l'initiation à la programmation comme module d'acculturation au numérique en entreprise.

Et j'ai même créé un cours complet en ligne pour initier les débutants à la programmation mobile (sous Android), sur la plateforme Udemy ! Il y a encore 2 ans jamais je n'aurais imaginé qu'un jour je créerais moi-même un cours de programmation !

 

 

Mais ça ne s'est pas fait d'une manière directe car ce n'est pas l'enseignement propre de la formation qui m'a amené à cela. Ce sont l'insatisfaction et les frustrations que j'y ai ressenties, qui m'ont fait entrevoir à la fois des opportunités (pour un enseignement différent de la programmation pour ceux qui ne visent pas d'en faire un métier), et qui m'ont poussée à chercher d'autres outils et à développer mon approche personnelle pour se faire rencontrer les univers de la technique et des métiers fonctionnels d'une manière différente et démystificatrice.

 

C'est tout l'intérêt de faire concrètement les choses : le parcours a une valeur propre en soi, et l'état final qu'on atteint n'est pas simplement l'état initial "augmenté", c'est un état initial qui s'est également enrichi d'opportunités différentes et nouvelles qu'on n'aurait pas perçues en restant simple observateur ou analyste de la situation.

 

C'est ainsi que j'ai découvert App Inventor, logiciel de formation à la programmation mobile développé par le MIT, et que je me suis formée non seulement à son utilisation mais également à toute l'approche du MIT autour de l'enseignement et de la démocratisation de la programmation (mobile). App Inventor est aujourd'hui un logiciel sur lequel je m'appuie énormément car il permet la convergence de plusieurs pratiques et apprentissages : la programmation certes, mais aussi le design, l'ergonomie, la création de projet en mode agile, et une expérience utilisateur concrète et perceptible par tout un chacun.

 

J'ai également développé progressivement ma propre méthode d'enseignement et de formation, au croisement des bonnes pratiques de développement informatique, de la culture des "makers" et des start-ups, et de ma longue expérience de marketing et de transformation digitale, un lieu de rencontre donc entre la dimension "usages" et la dimension "technique", adapté à tous ceux qui sont comme je l'étais (et le suis encore) : intéressés par le sujet sans vouloir en faire leur passion ou leur métier, et qui requièrent donc une approche spécifique : démocratique et accessible sans être "dégradée" qualitativement, efficace et immédiatement opérationnelle, motivante et stimulante avec la curiosité et le plaisir au coeur de la démarche !

 

  1. Retour d'expérience global : faut-il apprendre à programmer ?

Je développerai ce sujet de manière argumentée, au-delà de mon expérience personnelle, dans un prochain article.

Mon propre retour d'expérience est le suivant :

 

- Oui, c'est une culture utile et nécessaire à acquérir : c'est le socle qui sous-tend tous les outils et services numériques que nous utilisons, en tant qu'usagers, consommateurs, producteurs, citoyens... !

 

- Non, toutes les formations et tous les cursus ne se valent pas, et selon vos objectifs propres (qui peuvent d'ailleurs évoluer chemin faisant), et également votre mode d'apprentissage, vous serez aussi plus à l'aise avec certaines approches plutôt qu'avec d'autres.

A vous de bien vous renseigner et réfléchir à votre choix, car il ne suffit pas de s'inscrire à une formation à la mode pour y trouver son compte personnel !

D'ailleurs, les formations "développeurs qui parlent aux développeurs" ne me paraissent pas les plus équilibrées en matière d'investissement temps par rapport au ROI obtenu... mais c'est aussi en s'y collant qu'on touche davantage du doigt le métier et ses contraintes ! Il n'y a pas de solution parfaite 🙂

 

- C'est en faisant qu'on apprend, autant sur le sujet d'apprentissage que sur soi : même si vous ne savez pas trop quoi en tirer, ou ni par quel bout le prendre, lancez-vous. Vous apprendrez à cheminer étape par étape selon ce qui vous intéresse ou pas, et à affiner vos besoins et vos objectifs. Ca s'appelle l'apprentissage par la découverte ou par les besoins, et c'est une méthode puissante pour conjuguer motivation et raison, plaisir de l'apprentissage et utilité de la démarche !

 

 

Je conclurai en paraphrasant Emile Henriot : "La culture (informatique), c'est ce qui demeure dans l'homme lorsqu'il a tout oublié" (source : projetbabel.org).

Si vous ne pratiquez pas, vous oublierez rapidement les méthodes, procédures et autres balises... mais vous aurez intégré une autre vision du numérique, d'autres manières d'apprendre et de fonctionner, une créativité concrète... et une confiance nouvelle dans vos capacités d'apprentissage, de création et d'évolution personnelle et professionnelle.

Alors, qu'attendez-vous ???

 

Share on Facebook0Share on Google+0Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn3Email this to someonePrint this page
Suivre Youmna Ovazza:

Fondatrice, Executive-Code

Experte en stratégie et transformation numériques. Créatrice de Teen-Code et d'un cours de création d'applications mobiles pour débutants sous Android avec App Inventor. Auteur de l'ebook "Comment construire une stratégie digitale ?" et du blog Butter-Cake.

Laissez un commentaire

18 − 6 =

*